• Accueil
  • > Archives pour octobre 2014

Crématoriums et Pompes Funèbres – Cercueil en cellulose Georges Braissant

Posté par euroiris le 25 octobre 2014

 

Toutes les Pompes Funèbres ont l’obligation de faire figurer sur leurs catalogues funéraire le cercueil en cellulose (en carton)  les crématoriums ne peuvent en aucun cas refuser le cercueil en cellulose sous peine d’une mise en examen pour dénigrement, d’une amende de 7500€ , 6 mois de prison et de lourdes conséquences juridiques. fichier pdf Lettre du Ministère de l’économie avec diagonale

Ceci concerne uniquement le cercueil en cellulose-carton testé par le TÜV en 1993 et reçu l’agrément du Ministère de la Santé en 1998. Pour plus de renseignements veuillez contacter Georges Braissant. Les cercueils en carton ou autres cercueils similaires ne sont pas concernés par ce test TÜV et de l’agrément du Ministère de la Santé  du 12 mai 1998

Pour votre commande en groupage veuillez remplir cette lettre d’intention : fichier pdf Lettre d’intention de commande – Cercueil en cellulose  votre commande sera confirmée par une offre avec validité au 20 décembre 2014 prix direct usine, accompagnée par l’agrément de 12 mai 1998 document réservé uniquement  à Georges Braissant et ne doit pas servir à d’autres fabrications similaires  selon le Ministère de la Santé et du Ministère de l’économie  fichier pdf Arrêté du 12 mai 1998 fabrication du matériau pour cercueils et de l’attestation de conformité dûment signé par le fabricant

A consulter FUNERAIRE INFO

Cercueil en cellulose en crématoriumTests en crématorium

fichier pdf PV Assemblée Générale ACEC 20 mars 2015

fichier pdf Les News Cercueils écologiques en cellulose du 14.04.2015

Alternatives écologiques à la crémation

La promession ou bio-crémation est un procédé développé en Suède.   Le défunt plongé dans de l’azote liquide est    refroidi à -196°C. Devenu friable, il est placé sur une table vibrante  pour provoquer sa destruction en particules fines. Après tamisage, la   poudre obtenue est placée dans une urne biodégradable afin d’être enterrée.   Aucun rejet de vapeur de mercure n’est dégagé dans l’atmosphère. Fini les filtres onéreux, fini les installations onéreuses qui coûtent chers à la collectivité

La promession est actuellement autorisée en Suède et en Russie, fini les emballages dit cercueil…seulement un cercueil de transport de location, des coûts moins onéreux en promession de 240€ au lieu  de 740€ comme actuellement avec un cercueil à 1200€ . Attendons 20 ans… Pendant ce temps la on a tout loisir de déborder sur l’aspect funéraire dans sa généralité. Consultez UFC que choisir

De plus je remercie le fervent accueil des crématistes de France par son Président qui prend des positions qui lui sont propres…en attendant des excuses de sa part je reviendrais compléter ce paragraphe…A bientôt

N’ayant pas reçu d’excuses…il est à déplorer malheureusement que la FFC diffame, dénigre très fortement le cercueil en cellulose ainsi que Georges Braissant. A ce jour Georges Braissant a reçu des menaces par téléphone, des écrits injurieux et diffamatoires. J’aurais pensé qu’une association telle que les crématistes de France devait aider, conseiller le grand public à la crémation non pas de lui interdire ses dernières volontés.

Le crématorium de St. Claude – Besançon n’est pas un service public sérieux car il ne respect pas les testaments funéraires et à la limite ils sont refusés, Madame Thevenin, les membres de l’ACEC, les associations locales, les pompes funèbres de la région peuvent en témoigner ainsi que la presse. Un fait important à signaler le crématorium du Creusot a été la proie des flammes dû à  un cercueil en sapin. De plus aucun essai du cercueil en cellulose  n’a été effectué dans ce crématorium ceci depuis qu’il est introduit en France, depuis en 2009. Et pourtant ce crématorium est équipé des dernières techniques en tant que crémation. Cela suppose encore une fois de plus que le cercueil en cellulose nouvelle version  est dénigré et diffamé.  Les divers  Ministères sont avisés…Voir lettre du 03.10.2014 et le JSL fichier pdf Cercueils en carton fin du boycott – 03.11.2014

Le Groupe SAUR est géré par une attention toute particulière sur l’environnement  : AIR, EAU, les sols, nappes phréatiques etc.  Par contre son directeur Monsieur Cornu enfreint tous ces paramètres  sur les crématoriums qui sont sous équipés et plus qui ont des tendances à exploser, comme il est présenté dans un article de L’EST RÉPUBLICAIN du 01.11.2014. Il est cité que l’introduction d’un cercueil en cellulose présente des risques d’incendie  car le four est à 950 degrés…Comment se fait-il que l’on peut ouvrir une porte de four à cette température et  introduire un cercueil en bois ?  Il y a un risque d’explosion et d’incendie, cela convient de dire que ces  crématoriums sont sous équipés et qu’en plus ils mettent en danger les familles et les opérateurs.  On ne stipule pas la catégorie du cercueil en cellulose qui est tout à fait conforme aux exigences dans sa nouvelle version pour la crémation. Crémation d’un cercueil en cellulose Je suis dans le milieux funéraire depuis assez longtemps  et j’ai une bonne maîtrise de tous les éléments qui entourent le funéraire en Suisse, en Allemagne, en France etc. Prenez contact avec moi et je vous présenterai des documents y relatifs

Le crématorium dans les normes pour le cercueil en cellulose

Information capitale…les crématoriums sont tout à fait recevables  pour crématiser avec tous les cercueils ayant obtenus l’agrément ministériel adéquate.

Au cours des dernières années, les cercueils en carton ont fait leur apparition sur le marché. Plus écologiques car biodégradables, fabriqués en partie avec des fibres recyclées et sans métaux et/ou vernis, sans colle chimique, ils sont aussi plus économiques : de 240 à 400 euros pour les cercueils en cellulose contre 900 à 1200 euros pour le bois.

Le pionnier est Monsieur Georges Braissant depuis 1992, déposé 1994

Cependant, certains crématoriums refusent encore ce type de contenant pour des raisons techniques. Interpellé sur cette question en juin 2014 par le sénateur UMP du Gard Jean-Paul Fournier, le ministère de la Santé signale « plusieurs cas, où l’emploi de ces cercueils se serait révélé incompatible avec les caractéristiques des crématoriums, du fait notamment de la taille des cendres volatils émises lors de la crémation ». Tous les cercueils émettent des poussières volatils le cercueil en bois émet 90 gr et le cercueil en cellulose émet 10 gr

Selon le ministère, un projet de réglementation est en cours de finalisation afin de substituer au régime des agréments, une procédure faisant appel à l’accréditation. Les cercueils, quels que soient les matériaux utilisés pour leur fabrication, devront ainsi respecter des caractéristiques techniques issues pour partie d’une norme spécifique établie par l’association française de normalisation et leur modèle devra bénéficier d’une déclaration de conformité, délivrée au vu des résultats des essais réalisés par des organismes accrédités. Les cercueils conformes pourront ainsi être utilisés dans le cadre d’une crémation ou d’une inhumation. Une mise à plat attendue sachant que la crémation est en pleine croissance en France : 35% aujourd’hui contre 2% en 1980.

 

 

Publié dans Informations | Pas de Commentaire »

 

chevalgeniale |
ecco |
RODESMONVILLAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | radio amateur magazine
| zazaalex
| St Jean Infos : journal en...